Nouveau record du déficit commercial : l’urgence d’une ambition industrielle et d’une compétitivité-qualité

Mois après mois, le déficit commercial se creuse, signe des difficultés croissantes de nos entreprises à l’exportation. Le déficit de 7,42 milliards d’euros au mois de mai porte à plus de 63 milliards d’euros l’abaissement commercial de la France sur un an.

Ce résultat n’est rien d’autre que la conséquence des politiques menées depuis 2002. La recherche de la compétitivité par la seule baisse des coûts a enfermé notre pays sur des secteurs à faible valeur ajoutée et expose nos entreprises à la concurrence des pays émergents. Malgré ce constat d’échec, la droite reste spectatrice des statistiques, multiplie les explications d’opportunité et préfère polémiquer sur la réduction du temps de travail engagée voilà bientôt… quinze ans . C’est une tout autre politique qu’il faudra engager en 2012 pour redresser l’économie française et d’abord sa base industrielle.

Organisation de l’appareil productif autour de filières stratégiques, financement des PME pour qu’elles grandissent, accèdent à l’innovation et à l’export, amélioration de la qualité des produits et des services associés, soutien à la recherche et à la formation, investissement dans la modernisation de nos infrastructures logistiques et portuaires, notre économie a besoin d’une politique ambitieuse de montée en gamme, ce que le Parti socialiste appelle dans son projet la « compétitivité-qualité ».

En 2012, nous créerons des agences régionales de l’innovation, en lien avec la Banque publique d’investissement ; nous recentrerons le crédit impôt recherche sur les dépenses de R&D des PME de moins de 2000 salariés et vers les entreprises industrielles stratégiques et de souveraineté ; nous favoriserons la constitution d’entreprises de taille intermédiaire, maillon essentiel pour le développement à l’exportation et, pour encourager l’investissement, nous modulerons l’impôt sur les sociétés en fonction du réinvestissement des bénéfices dans l’outil productif.

Le redressement économique, la création d’emploi et le rayonnement national passent par ces solutions.

Publicités
Cet article, publié dans Politique économique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s