Akli Mellouli : « la modestie est toujours de rigueur quand on se confronte au suffrage universel »

imagesDimanche 9 décembre 2012 a eu lieu le premier de l’élection législative partielle dans la première circonscription du Val-de-Marne qui comprend les cantons de Saint-Maur, Bonneuil, Créteil Nord et Champigny Ouest. Ce scrutin a été marqué par une très forte abstention (70%). Malgré une campagne de terrain et de proximité, je n’ai pas été qualifié pour le second tour.

Dimanche prochain, les électeurs devront donc choisir entre deux candidats UMP saint-mauriens : le député sortant ou son dissident. Ce n’est plus une élection législative mais une primaire pour désigner le futur maire de Saint-Maur. La démocratie se retrouve confisquée dans une querelle pour des intérêts locaux et personnels, loin des valeurs et des enjeux d’une élection législative.

Pourquoi ne suis-je pas qualifier pour le second tour ? Avec un taux d’abstention de 78% à Bonneuil et Champigny l’électorat de gauche ne s’est pas massivement déplacé aux urnes. Au-delà du vote sanction, l’abstention s’explique surtout par le manque d’information. Malheureusement, et malgré une campagne de terrain très active, beaucoup de gens ne savaient pas qu’il y avait une élection ni pourquoi. Les saint-mauriens ont plus voté qu’ailleurs c’est vrai, mais seulement parce que les candidats de droite à Saint-Maur en ont fait un tour de chauffe avant les municipales en 2014.

Un autre fait peut également expliquer mon score : la dispersion des voix. Nous le savons, dans une élection partielle l’abstention est toujours très forte. C’est pourquoi il est nécessaire de s’allier pour éviter de se disperser. Avec 9 candidats qui se sont présentés devant les électeurs : comment s’y retrouver ? J’ai fait le choix de me présenter avec le soutien de nos amis d’EELV, du MRC et du Parti Radical de Gauche. J’aurais aimé avoir aussi le soutien de nos autres partenaires de gauche afin d’éviter de laisser le champ libre à la droite.

Quoiqu’il en soit, les résultats de cette élection partielle ont peu de crédit compte tenu de la forte abstention et ne remettent absolument pas en cause le très bon score des socialistes en juin dernier.

Je reste humble dans la défaite comme dans la victoire car la modestie est toujours de rigueur quand on se confronte au suffrage universel.

Je suis maintenant tourné vers l’avenir et prêt à mener de nouveaux combats pour faire vivre les valeurs de solidarité, de responsabilité et de rassemblement que je défends depuis toujours.

Akli Mellouli

Publicités
Cet article a été publié dans Bonneuil-sur-Marne, Elections. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s