L’union, oui. La soumission, non!

Dans au moins trois communes de Seine-Saint-Denis, des socialistes vont défier les maires de gauche sortants. A Montreuil, le député Razzy Hammadi a confirmé qu’il voulait se présenter face à Dominique Voynet. 

Quatre socialistes veulent se présenter aux municipales de Montreuil, battant en brêche l’union prônée par le PS. C’est le cas de Razzy Hammadi, député PS de 34 ans, qui a annoncé avoir « déposé (s)a candidature à la candidature » lundi. Il aimerait briguer la mairie de Montreuil face à l’écologiste Dominique Voynet.  

« Les Montreuillois ont le droit de pouvoir choisir autre chose que le passé qu’incarne Jean-Pierre Brard (l’ancien maire communiste qui se présente à nouveau) et que le présent qui ne les satisfait pas », a affirmé le nouveau candidat. 

Face au nombre de candidats socialistes à Montreuil, des votes seront organisés dans les sections les 10 et 17 octobre pour désigner les « premiers des socialistes » dans ce scrutin. Le Parti socialiste se laisse toutefois jusqu’en janvier pour passer des alliances avec les autres partis de gauche et composer, en fonction, des listes. 

Union de la gauche? Pertinente « quand il y a danger à droite »

Razzy Hammadi est le deuxième jeune député socialiste de Seine-Saint-Denis à vouloir mettre à mal la règle d’union de la gauche prônée par le parti pour les élections municipales de mars 2014. Mathieu Hanotin, 35 ans, député PS depuis juin 2012, avait annoncé fin août sa candidature à Saint-Denis, bastion communiste du département, contre le maire sortant Didier Paillard. L’union de la gauche est « pertinente quand il y a danger à droite. A Montreuil, nous n’avons pas de danger venant de la droite », explique Razzy Hammadi. 

A La Courneuve, c’est Stéphane Troussel, président du Conseil général, qui veut être investi, face à Gilles Poux, maire PCF. En 2008, Stéphane Troussel s’était déja présenté contre Gilles Poux. En 2014, il compte sur le succès du PS dans tous les scrutins à La Courneuve. « Les Courneuviens nous ont accordé leur confiance de manière répétée et massive », a-t-il annoncé, appelant à « un rassemblement de la gauche et des écologistes » qui inclurait « toutes les formations de la gauche, y compris la majorité sortante ». Gilles Poux, maire depuis 1996, y a opposé une fin de non-recevoir, et regretté que les discussions menées avant l’été sur une liste commune n’aient pas abouti. 

A Villetaneuse, ville voisine de Saint-Denis, Karim Bouamar, conseiller municipal socialiste de 39 ans, veut lui aussi présenter « une liste autonome » face à la maire communiste sortante, Carinne Juste. « Il y a des choix stratégiques pour le développement de la ville qui n’ont pas été faits », déclare-t-il, avant de rappeler que « les communistes sont à la mairie depuis 60 ans ». 

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/municipales-en-seine-saint-denis-les-elus-ps-font-fi-de-l-union-de-la-gauche_1284548.html#LtjOCfD5TD11OgEa.99

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s