LA SECURITE


Tout d’abord, le problème de l’insécurité n’est ni un sujet tabou, ni un faux débat et ni une propriété de la droite politique.

Une fois cela dit, nous pouvons aborder le problème avec raison, sérieux et sérénité.

L’insécurité à Bonneuil est vécue au quotidien comme dans n’importe quelle autre ville : les braquages se multiplient – office HLM, librairie Fabien, etc … -, nos jeunes se font dépouiller parce qu’ils possèdent un téléphone portable attractif, les agressions gratuites – les violences non crapuleuses comme disent les experts – augmentent, les cambriolages, également, sont sur la même pente, etc, etc …

Tous ces faits délictuels et toutes ces nuisances nous concernent tous et peuvent tous nous atteindre.

Une fois le constat de l’insécurité effectué, il faut agir.

Une grande majorité des Français a acté l’échec total du gouvernement en termes de sécurité. Alors, ne nous appesantissons pas sur cet échec du sarkozysme qui ne ferait que nous gaspiller des lignes de cette tribune alors que les socialistes proposent des solutions.

Alors, voici nos propositions que nous transformerons en action si les Français nous accordent leur confiance :

– Nous mettrons fin à la réduction des emplois de policiers qui ne font que qu’aggraver la situation,

– Nous rétablirons une police de proximité pour que des agents patrouillent en îlotage pour restaurer le lien police / population,

– Pour Bonneuil, nous prétendrons qu’un commissariat soit effectif sur notre ville,

– Pour Bonneuil, des aménagements urbains doivent être effectués parce que l’aménagement urbain contribue à la sécurité des biens et des personnes,

– Pour Bonneuil, il faut trouver une solution aux toits des immeubles qui restent accessibles et qui permettent de stocker des marchandises et, à l’occasion, de jeter des objets divers et variés sur les passants,

Le maire de la ville, suite à ces propositions, s’est trouvé dans l’obligation de réagir et a demandé un commissariat et donner des instructions pour fermer et sécuriser les accès des toits des immeubles.

Bien sûr, ces propositions entrent dans le tryptique de la prévention / médiation / répression. Et tout est conditionné à une véritable politique de l’emploi, de l’insertion et de la formation professionnelle.

Les socialistes sauront prendre leurs responsabilités, le moment venu, pour améliorer la tranquillité publique, les conditions de vie et le vivre–ensemble.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s